Nos missions

 

Missions générales

Le rôle du centre social Saint-Michel Jéricho est défini par la circulaire n°2016-005 du 16 mars 2016 relative à l’animation de la vie sociale au travers deux missions générales. Celles-ci ont été réinterrogées suite à la relocalisation du centre, impactant sur son organisation et son fonctionnement.

  • Un lieu de proximité à vocation globale, familiale et intergénérationnelle, qui accueille toute la population en veillant à la mixité sociale

Le centre social offre un lieu d’accueil aux habitants du quartier Saint-Michel Jéricho et participe à rompre l’isolement géographique. Il favorise l’échange, la rencontre et l’accès à l’information.

Une large majorité des adhérents a découvert le centre social après sa relocalisation.

Il favorise la mixité sociale en proposant une tarification adaptée ainsi que des actions la favorisant : accueil de loisirs, sorties familles, ateliers adultes. Ainsi ses adhérents présentent des quotients familiaux très variés.

L’ensemble de ses usagers reflète la diversité du territoire et de son intercommunalité. Trois adhérents sur quatre résident sur Saint-Max et Malzéville. Les autres sont issus des communes voisines. Suite à la rénovation urbaine, certains utilisateurs ont déménagé mais continuent de fréquenter la structure.

Le centre social accueille 400 ménages parmi lesquels près de la moitié étaient des familles. Il propose des actions adaptées à tous : enfants, préadolescents et adolescents, adultes et seniors.

Les jeunes de 11-15 ans sont dirigés vers l’accueil de loisirs des vacances et les chantiers contrepartie. Après 15 ans, ils peuvent être accompagnés dans leurs démarches scolaires ou professionnelles par la médiatrice.

  • Un lieu d’animation de la vie sociale permettant aux habitants d’exprimer, de concevoir et de réaliser des projets

La participation des habitants a été développée et encouragée ces dernières années par l’instauration d’un système d’accompagnement des bénévoles. Ils sont en premier lieu reçus par le directeur, puis orientés vers le professionnel compétent qui sera chargé de son accompagnement.

Une fiche de suivi individuel ainsi qu’un contrat de bénévolat ont été mis en place. Les heures de bénévolat sont désormais comptabilisées et valorisées. Elles représentaient 1,25 ETP en 2017-2018.

Le centre social prend en compte l’expression des demandes et des initiatives des habitants au travers de plusieurs instances de décision. L’association des utilisateurs est la plus importante d’entre elles. La commission Familles se rassemble trimestriellement autour de la mise en place d’activités et sorties. Une commission Enfance doit être créée.

Missions complémentaires

Cinq missions viennent compléter ces deux missions fondamentales :

  • La fonction d’accueil

Cette fonction est assurée par une salariée en poste depuis 12 ans, ayant une bonne connaissance du fonctionnement du centre social, de ses services, actions et modalités d’accès. Elle est susceptible d’orienter les usagers dans les meilleures conditions.

De par l’agencement du bâtiment et la cohabitation avec d’autres structures, elle est fréquemment sollicitée. Pour cela une signalétique plus prégnante a été installée.

L’agencement du bureau d’accueil empêche cependant toute confidentialité. Aucune organisation spécifique d’accueil et d’orientation des publics les plus fragilisés n’a été formalisée.

  • L’attention aux publics fragilisés

L’approche est globale, les familles s’inscrivent et participent aux actions selon les programmes et autres supports communiqués. Les professionnels peuvent les orienter sur certaines actions et/ou les identifier selon des critères spécifiques (ex : séjours familles, paniers solidaires…). Ces familles sont pour la plupart issues du quartier.

Elles sont accueillies et orientées par la personne chargée de l’accueil et la médiatrice, puis suivies et accompagnées par la référente Familles.

Un travail concerté de l’équipe sur l’accompagnement des familles les plus en difficultés, en toute transversalité, doit constituer un axe majeur de la prochaine période quadriennale.

  • Le développement d’actions adaptées aux besoins de la population

Les actions sont développées en cohérence avec les objectifs définis dans le projet social qui recense les besoins de la population :

  • Faire cohabiter publics historique et nouveaux
  • Favoriser la fonction parentale
  • Mettre en œuvre les actions culturelles et de loisirs
  • Privilégier l’implication des habitants
  • Rompre l’isolement des habitants, favoriser le lien social
  • La participation des usagers

La parole des habitants a été recueillie lors du diagnostic mené en partenariat en janvier 2017. Ce travail a été renouvelé en mai 2018 par l’équipe du centre social en vue de la réécriture du projet social.

En fin de période, un repas ou une interview filmée permettent de dresser le bilan de l’action. Des questionnaires d’évaluation seront prévus systématiquement en fin d’exercice, sur les différents secteurs.

Le nombre d’habitants impliqués est en hausse, ils étaient plus de 50 lors du dernier exercice. Ils participent notamment à la commission Familles, au conseil d’administration trimestriel et réunions bureau bimensuelles de l’association.

  • La concertation et la coordination avec les autres acteurs

Une convention lie le gestionnaire, l’association et les partenaires financiers. Outre la Fête de Quartier, les partenariats locaux permettent la mise en œuvre de manifestations locales autour de la culture et de la lecture : le Livre sur la Place, Des livres et Vous, la Nuit de la Lecture.

L’association Lortie collabore régulièrement avec le centre, notamment sur le projet « paniers solidaires ». Le bailleur Batigère soutient l’action du centre par la mise à disposition de locaux et le soutien à des manifestations locales. Les enseignants de l’école Pasteur sont également concertés dans le cadre du CLAS.